Ségou/Exposition – ‘’Fali Galaka’’ : les ânes ségoviens au cœur d’un questionnement artistique

MALI / CULTURE – « +Fali Galaka+ : les ânes ségoviens au coeur d’un questionnement artistique » par Aboubacar Demba Cissokho, blog Le grenier de Kibili, février 2018.

Le grenier de Kibili

Du 1-er au 4 février 2018, la station-service Daou de Ségou, Boulevard de l’Indépendance, sur la Route nationale N°6, a abrité l’exposition ‘’Fali Galaka’’  de la photographe Delphine Gatinois, qui a allié installation et performance autour d’un personnage particulier mais très visible dans l’univers de cette contrée du Sahel qu’est Ségou : l’âne. Il ne s’agissait pas de se livrer à une opération de défense de la cause d’animaux en péril – même si le sort qui est mis en lumière peut incliner à cela – mais d’un projet qui, partant de dynamiques socioculturelles  internes, tente de poser un regard créatif et de faire ressortir une dimension artistique.

fg2

Le nom ‘’Galaka’’ est celui l’on donne aux sandales en plastiques portées pour aller dans l’eau. « Ce sont des chaussures bon marché que les apprentis des cars de transport ‘’Sotrama’’ portent », explique l’artiste, précisant qu’il s’agit, avec le titre de la présentation…

View original post 391 mots de plus

« Félicité », un « magnifique poème » méritant un Oscar pour Souleymane Bachir Diagne

Sa "dette infinie" envers ses aînés, ses belles rencontres, sa joie avoir été entouré d'amis, la poésie du film "Félicité" et la "finesse" de son réalisateur Alain Gomis... : larges extraits de la déclaration faite par Souleymane Bachir Diagne le 22 décembre 2017 à Dakar, au dernier jour du colloque lui rendant hommage à l'Université Cheikh Anta Diop.