Lectures du vendredi 22 mars 2019 : W. Lupano et P. Cauuet (BD « Les Vieux Fourneaux »)

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

(🙏 @ P.C.)

*****

Extraits

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

« Un monde de merde »

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Elle a négocié son départ parce que déjà, à l’époque, le prestigieux laboratoire Garan-Servier se torchait le fion avec le Code du travail. Quand on fait fortune en fabriquant des antidépresseurs, forcément, un monde de merde, ça fait rêver !

– C’est peut-être pas le moment de reprendre la lutte syndicale… T’es retraité, je te signale.

(Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, « Les Vieux Fourneaux – Tome 1 : Ceux qui restent »)

¤¤¤

Plutôt « faire chier le monde » que « moisir du bulbe »

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Tu comptes faire chier le monde encore longtemps ?

– Le plus longtemps possible, oui. Qu’est-ce que tu veux faire d’autre ? A nos âges, il n’y a plus guère que le système qu’on peut encore besogner. Du coup, ma libido s’est reportée sur la subversion. C’est ça ou moisir du bulbe.

– Et tu crois que ça va changer la société, des éléphants aveugles dans un magasin de porcelaine ?

– Ca y contribue. Ah, c’est sûr, si on avait les moyens, on ferait dans le grandiose.

(Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, « Les Vieux Fourneaux – Tome 1 : Ceux qui restent »)

¤¤¤

« Pas fichus de se rabibocher »

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

« Bah voilà. On fait partie de ces cons qui auront pas été fichus de se rabibocher avant le passage de la Faucheuse. »

(Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, « Les Vieux Fourneaux – Tome 1 : Ceux qui restent »)

¤¤¤

« Vous avez tout salopé ! »

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Regardez autour de vous ! Vous nous laissez un monde tout pourri, vous avez tout salopé, et ensuite vous venez souhaiter bon courage aux locataires suivants ! Vous manquez pas d’air !

– Mais qu’est-ce qu’on vous a fait ?

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Vous m’avez fait, ma petite dame, que votre génération est à l’origine de tous les fléaux du monde moderne ! La mondialisation, l’ultralibéralisme, la pollution, la surexploitation, l’agriculture intensive, les paradis fiscaux, la communication ! TOUT !

(Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, « Les Vieux Fourneaux – Tome 1 : Ceux qui restent »)

¤¤¤

Extrait du tome 1 sur le site de l’éditeur.

¤¤¤

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

« Attentat gériatrique »

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– C’est… c’est le siège social de « Ni Yeux, ni Maître », ici ?

– Hahaha ! Ah non, heureusement ! T’imagines l’enfer avec cette musique de débile et cette déco de merde ?

– Je ne suis pas sûr de bien comprendre… Vous faites quoi, au juste, ici ?

– Rien, on est là, c’est tout. C’est un attentat gériatrique. Quand un endroit de ce genre devient problématique, on s’y rassemble tous les soirs pendant un certain temps. Ca fait monter d’un coup la moyenne d’âge de l’établissement. Généralement, il ne s’en relève pas. Le vieux est l’ennemi du bien, de nos jours.

– A quoi ça tient, la branchitude, tout de même…

(Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, « Les Vieux Fourneaux – Tome 2 : Bonny and Pierrot »)

¤¤¤

Passeport « valable à vie (ou ce qu’il en reste) »

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

Nom : On s’en fout.

Prénom : Antoine.

Age : Plus tout jeune.

Signe particulier : Vieux pote de Pierrot.

Passeport numéro : On sait plus, valable à vie (ou ce qu’il en reste, hahaha !)

Fait par : Robert, un jour, dans un bistrot (de merde).

(Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, « Les Vieux Fourneaux – Tome 2 : Bonny and Pierrot »)

¤¤¤

Mamie veut apprendre à hacker

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

Je dois vous laisser, j’ai mon cours d’aquigne

– Elle veut dire « hacking ». Elle s’est mis en tête de devenir pirate informatique.

(Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, « Les Vieux Fourneaux – Tome 2 : Bonny and Pierrot »)

¤¤¤

« L’anarchie, c’est pas le bordel »

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Dites donc, vous êtes drôlement organisés, pour des anarchistes.

– Hahaha ! Mais l’anarchie, c’est pas le bordel, mon cher ! C’est l’ordre MOINS le pouvoir, nuance.

(Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, « Les Vieux Fourneaux – Tome 2 : Bonny and Pierrot »)

¤¤¤

Extrait du tome 2 sur le site de l’éditeur.

*****

La BD « Les Vieux Fourneaux » a été adaptée au cinéma. Le film, réalisé par Christophe Duthuron, est sorti en 2018. Bande-annonce (mise en ligne notamment par Gaumont).

– Attends, Antoine ! Je fais une photo. Je la tweete.
– Il a pas Twister. C’est un mot qu’il emploie parce qu’il l’a lu dans la presse…

¤¤¤

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Coumba Sylla

@ Dakar

Un commentaire sur “Lectures du vendredi 22 mars 2019 : W. Lupano et P. Cauuet (BD « Les Vieux Fourneaux »)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s