Lecture du vendredi 24 août 2018 : Jean d’Ormesson

CS24082018-002
(Photo : Coumba Sylla)
CS24082018-003
(Photo : Coumba Sylla)

*****

EXTRAITS

CS24082018-004
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

« L’étonnement »

« Nous participons tous ensemble à une évidence fragile, lumineuse et confuse à laquelle nous tenons plus qu’à tout en dépit du mal qu’il nous arrive d’en dire : la vie. »

CS24082018-005
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

« L’eau »

CS24082018-006
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

« Délices passagères et durables »

« L’eau, l’air, la lumière. Profitez de ces délices passagères et durables, misérables égarés. Car elles vous seront arrachées – et, seconde après seconde, et jour après jour, elles vous le sont déjà – par notre maître à tous, le monstre tout-puissant, l’incarnation de la souffrance et du mal : le temps. »

CS24082018-007
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Travailler est dur, chômer plus dur encore

« Travailler est dur. Mourir est cruel. Ne pas travailler, manquer de travail, chercher du travail et ne pas en trouver est plus dur encore. »

CS24082018-008
(Photo : Coumba Sylla)
CS24082018-009
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

« Le bonheur »

« Le plaisir est agité. Le bonheur est calme. (…) Il y a beaucoup de plaisirs différents, et leur liste est interminable. Le bonheur prend mille masques différents et reste partout le même. »

CS24082018-010
(Photo : Coumba Sylla)

Coumba Sylla

*****

A toutes fins utiles…

√ Il existe une abondante archive en ligne sur Jean d’Ormesson, écrivain et membre de l’Académie française décédé en décembre 2017 à l’âge de 92 ans. Le site des Editions Héloïse d’Ormesson (maison fondée et dirigée par sa fille, Héloïse d’Ormesson) comporte par exemple de nombreuses vidéos avec lui.

Vu dans la presse française :

 « L’écrivain et académicien Jean d’Ormesson est mort » par Josyane Savigneau, Le Monde, 5 décembre 2017 (article actualisé le 6 décembre 2017).

« Jean d’Ormesson savait qu’il y aurait toujours quelques fous pour s’abstraire un moment du jeu social et entrer dans l’univers d’un écrivain. Alors, +tant qu’il y aura des livres, des gens pour en écrire et des gens pour en lire, tout ne sera pas perdu dans ce monde qu’en dépit de ses tristesses et de ses horreurs nous avons tant aimé+.« 

¤¤¤

« Jean d’Ormesson, écrivain entre égotisme et esthétisme de droite » par Claire Devarrieux, Libération, 5 décembre 2017.

« Jeune ou vieux, Jean d’Ormesson a ce goût de la belle phrase définitive, au bord de l’aphorisme, qui demeure une esthétique de droite. »

¤¤¤

« Jean dort » par Thomas Clerc, Libération, 8 décembre 2017.

« Jean d’Ormesson dort. On ne le réveillera pas. La presse unanime loue d’Ormesson puisqu’il fut non pas un écrivain mais l’image d’un écrivain. Les mots qui traînent à son sujet +élégant+, +hédoniste+, +aimable+, conviennent autant à sa prose qu’à l’ethos qu’il donna inlassablement de lui-même sur les plateaux-télé où il faut bien qu’il y ait encore un zouave pour représenter la Littérature. Sa popularité en dit long sur l’idée que la société se fait de celle-ci : un écrivain est d’abord pour elle un homme inoffensif. Supercherie : d’Ormesson fut un éditorialiste réac que Jean Ferrat tança ad hominem dans une chanson à message de 1975, +Un air de liberté+.

Je ne suis pas assez idiot pour ignorer qu’attaquer Jean d’Ormesson littérairement n’a aucun intérêt : aucun enjeu à critiquer cette vieille baderne narquoise qui promenait son look de plaisancier de La Baule dans tous les casinos du spectacle, de l’Académie au moindre talk-show. (…) »

« … il y a un décalage abyssal entre l’occupation permanente des médias par Jean d’Ormesson et sa réception critique, qui est inexistante… »

C.S.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s