Musique du samedi 16 mars 2019 : Freshlyground

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

Freshlyground est un groupe d’Afrique australe créé en 2002 au Cap, dans le sud-ouest de l’Afrique du Sud, avec des artistes d’origines sud-africaines, zimbabwéennes et mozambicaines.

A l’enregistrement de « Nomvula », il se composait de sept membres…

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

… incluant deux femmes.

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

Il s’agit de Zolani Mahola, chanteuse principale et tête de pont – c’est souvent son visage qui représente le groupe…

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

… et Kyla-Rose Smith, violoniste.

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

En concert, elles sont de vraies boules d’énergie (j’ai eu la chance de les voir sur scène à Johannesburg en 2006). A vérifier dans la vidéo live (et de faible qualité) de leur titre « Ma’cheri » – ainsi qu’ils l’écrivent.

Les autres membres du groupe étaient Aron Turest-Swartz (clavier), Simon Attwell (flûte, harmonica), Peter Cohen (batterie), Josh Hawks (guitare basse) et Julio Sigauque (guitares acoustique et électrique).

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

Selon une liste « actualisée en octobre 2017 » publiée sur son site officiel, le groupe s’est réduit à six membres : Zolani Mahola (chant), Peter Cohen (batterie), Julio Sigauque (guitare basse), Josh Hawks (guitare basse), (flûte, harmonica) et Christian Bakalanga (guitare électrique). Ce qui veut dire que n’en font plus partie Aron Turest-Swartz (clavier) et Kyla-Rose Smith (violon).

(Capture d'un document téléchargé sur le site officiel de Freshlyground.)
(Capture d’un document téléchargé sur le site officiel de Freshlyground.)

Freshlyground fait de la musique mêlant diverses influences. Il affirme sur son site puiser dans « le style communicatif du kwela« , encore appelé jive, très populaire en Afrique du Sud comme on peut le lire sur Afrisson [on apprend beaucoup de choses sur les musiques d’Afrique sur Afrisson, ne vous l’ai-je pas déjà dit ? Merci, Nago Seck et Afrisson !] « et les traditions musicales du Zimbabwe et de Mozambique », assaisonnés « de pop, jazz, blues et rock alternatif ». Tous sons que l’on peut, effectivement, entendre dans « Nomvula » et des productions ultérieures.

Cet album est le deuxième du groupe, après « Jika Jika » (Freeground Records, 2003). Sa discographie comprend aussi « Ma Cheri » (Freeground Records / Sony BMG, 2007), « Radio Africa » (Freeground Records / Sony Music Entertainment, 2010), « Take Me To The Dance «  (Freeground Records / Word of Mouth, 2012) et « Can’t Stop » (Freeground Records, 2018).

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

Parmi les faits notables dans la carrière de Freslyground : sa collaboration avec la chanteuse colombienne Shakira pour « Waka Waka (This Time For Africa »). Ce titre, simple rappel, est à l’origine une chanson d’un groupe de gendarmes camerounais, Golden Sounds, du milieu des années 1980 : « Zangalewa » (première partie du morceau ici). J’avoue avoir appris le nom précis de ce groupe avec cet article de Jeune Afrique, « De Zangalewa à Shakira, le fil rouge du plagiat ». Quand mes soeurs et/ou cousines et moi accourions devant la télé, aux premières notes, pour nous amuser des pitreries et imiter les pas de danse de ces chanteurs, nous les appelions – comme beaucoup – « Les Zangalewa ».

Autre « miscellaneous » : en septembre 2010, Freshlyground a été interdit de se produire à Harare, où il devait donner un concert, en raison de leur clip vidéo « Chicken Change », en collaboration avec ZAnews (Les Guignols à la sauce sud-africaine), moquant l’alors président zimbabwéen, Robert Mugabe. Il a été refoulé en mai 2014 pour le même film musical, selon la presse locale.

Pour en savoir plus sur Freshlyground : son site officiel, sa page Facebook, ses comptes Twitter et Instagram ou encore sa chaîne YouTube.

« Nomvula » comprend au total treize titres.

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

*****

Extraits

Freshlyground, « I Am The Man »

¤¤¤

Freshlyground, « Zithande »

¤¤¤

Freshlyground, « I’d Like »

¤¤¤

Freshlyground, « Doo Be Doo »

*****

Au-delà de cet album…

Freshlyground, « Fire Is Low »

¤¤¤

Freshlyground, « BLCK GRLS »

¤¤¤

Freshlyground, « Banana Republic »

¤¤¤

Freshlyground & ZAnews, « Chicken to Change »

¤¤¤

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Coumba Sylla

@ Dakar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s