Jeu de mots à la Une au Sénégal (5) : « Pikine s’Eumeu »

« Tay Shinger nouveau Roi des Arènes : Pikine s’Eumeu »

(dans le journal Le Quotidien du 30 juillet 2018)

CS30072018-002
(Le Quotidien, Sénégal, 30 juillet 2018)

Si vous n’y comprenez rien, je comprends que vous n’êtes pas sénégalais.e ou que vous ne résidez pas Sénégal. Parce qu’il est question de « lutte sénégalaise », là. En fait, de « lutte avec frappe », un mélange de lutte traditionnelle et de boxe qui est au Sénégal ce que le rugby à XV est à la Nouvelle-Zélande : populairissime.

Si vous n’y comprenez rien, il y a des choses à apprendre ici et ici.

Contexte :

Samedi 28 juillet 2018, Dakar. Super affiche, au Stade Léopold Sédar Senghor, pour le titre de « Roi des Arènes » : Serigne Ousmane Dia alias Bombardier, détenteur « sortant » de la couronne (ou « de la couronne sortante », je ne sais plus… Comme elle se promène de d’une tête à l’autre, « couronne sortante » est peut-être la bonne expression), face à Mamadou Ngom alias Emeu Sène.

C’est un combat entre deux hommes, mais aussi entre leurs écuries. Bombardier (ou B52) est le chef de file de l’écurie de Mbour, sa ville natale à environ 80 km à l’est de la capitale. Eumeu Sène, le chef de file de l’écurie Tay Shinger, dont le fief est à Pikine, en banlieue de Dakar.

Après chaque « grand combat », les journaux font la course aux jeux de mots et la tradition a été respectée ce lundi 30 juillet 2018, avec plus ou moins de succès. Pas seulement à la Une.

CS30072018-003
(Photo : Coumba Sylla)

Dans Le Quotidien, il y a aussi :

« Sène royal », « Eumeu sur une Sène royale après avoir détrôné le roi de Mbour »

CS30072018-004
(Le Quotidien, Sénégal, 30 juillet 2018)

« Eumeu Sène fait +crasher+ le Bombardier ».

CS30072018-005
(Le Quotidien, Sénégal, 30 juillet 2018)

Dans le journal L’Observateur (quotidien du Groupe Futurs Médias) :

« Un roi entre entre en Sène »

CS30072018-006
(L’Observateur, Sénégal, 30 juillet 2018)

« Eumeu, +Sène+ d’intrônisation du roi »

CS30072018-007
(L’Observateur, Sénégal, 30 juillet 2018)

Entre les journaux papier, en ligne, les sites, les radios et les télés, certains jeux de mots ont vraiment été tirés par les cheveux de Fantômas. Vous imaginez l’acharnement pour faire pousser trois ou quatre poils sur le caillou de Fantômas, ou plutôt sur sa calvitie intégralement (en) plastique ? Oui ? Voilà, vous y êtes.

D’autres ont été plus sobres. Le Soleil par exemple :

« Emeu Sène détrône Bombardier »

CS30072018-008
(Le Soleil, Sénégal, 30 juillet 2018)

« Eumeu Sène bat Bombardier et accède au trône ! »

CS30072018-009
(Le Soleil, Sénégal, 30 juillet 2018)

Coumba Sylla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s