Lecture du vendredi 1er novembre 2019 : Wilfried N’Sondé

(Billet rattrapé.)

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

A propos de l’auteur

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

« Né en 1968 à Brazzaville, Wilfried N’Sondé a grandi en Ile-de-France avant de partir à Berlin où il est resté vingt-cinq ans. Il habite désormais à Paris.

Musicien et écrivain, il a notamment publié ‘Le Coeur des enfants léopards’ (Actes Sud, 2007, prix des Cinq continents de la Francophonie et prix Senghor de la création littéraire, Babel n° 1001) et ‘Un océan, deux mers, trois continents’ (Actes Sud, 2018). »

¤¤¤

Bibliographie de l’auteur

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

*****

Extraits

Extrait (PDF) téléchargeable sur le site de l’éditeur.

¤¤¤

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Accord d’errances

« Christelle et moi apprenions doucement à nous habituer au repos après la course effrénée de nos vies douloureuses. Nous nous étions arrêtés un instant l’un à côté de l’autre pour panser nos blessures. Deux errances encore hésitantes s’embrassaient à tâtons et accordaient leurs pas en se donnant la main. Nos deux tragédies s’étaient surprises au détour d’un espoir, une ivresse, un vertige qui se prenait déjà pour l’amour ! »

(Wilfried N’Sondé, « Le silence des esprits »)

¤¤¤

« Un silence infini dans mon âme »

« Son absence [celle de Marcelline, sœur jumelle du personnage principal masculin et narrateur, Clovis Nzila] saignait à flot dans ma poitrine, elle me ramenait inlassablement à ce que j’étais devenu, un triste reflet d’humanité, une petite chose niée, naufragée du bonheur… Un sans-papiers !

Un silence infini dans mon âme, un abîme, au-delà de la peur et du doute, une douleur aiguë dans les tripes, une immense incertitude, beaucoup plus vaste qu’un mal-être. Un vide, un désespoir absolu. »

(Wilfried N’Sondé, « Le silence des esprits »)

¤¤¤

Vivre « le bonheur en spectateur »

« J’ai toujours vécu le bonheur en spectateur, intrus de la beauté, bâtard, pauvre, ignorant, jamais je n’ai été le bon copain qu’on invite à la maison, ni le type qu’on présente à sa mère. »

(Wilfried N’Sondé, « Le silence des esprits »)

¤¤¤

« Comme s’ils avaient subitement mis leur cerveau dans la poche »

« Parfois, quand elle se regardait dans la glace, Christelle se souvenait d’avoir été jeune et belle d’une rousseur éclatante hier, dans une autre vie, il y avait de cela quelques années. A peine avait-elle vu son corps changer, le sang couler de son ventre, sa poitrine bourgeonner puis s’emplir, ferme et ronde, qu’elle traînait déjà derrière elle une armée de regards lubriques. Elle avait beau masquer toutes ces rondeurs avec lesquelles elle essayait péniblement d’exister, les hommes l’observaient comme s’ils avaient subitement mis leur cerveau dans la poche. Elle était persuadée que la plupart d’entre eux en ignoraient l’usage. »

(Wilfried N’Sondé, « Le silence des esprits »)

¤¤¤

« La bienveillance lui était douleur »

« La bienveillance [à Louise] lui était douleur, la vengeance et la colère une jubilation. Elle insultait ou rossait les enfants en guise d’attention. Toute sa vie, la vieille dame menaça, là où un sourire ou un remerciement eût été de mise. La gentillesse, la simplicité se pinçaient sur ses lèvres, pour se métamorphoser tout de suite en jurons de la plus basse espèce. Elle haïssait surtout les femmes pour leur soumission aux hommes, les Noirs en général pour leur fatalisme face à l’oppression des Blancs qu’elle méprisait pour leur inhumanité. Louise se débattait, prisonnière d’une idée du monde qui ne trouva jamais d’écho ou de place dans sa vie. »

(Wilfried N’Sondé, « Le silence des esprits »)

*****

Coumba Sylla

@ Dakar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s