Rodney Saint-Eloi : « Ecouter l’élégance »…

Rodney Saint-Eloi, auteur haïtien et éditeur vivant au Canada, a participé à la deuxième édition des Ateliers de la pensée, organisée par Felwine Sarr et Achille Mbembe, du 1er au 4 novembre 2017 à Dakar, au Sénégal.

Dans « Je n’ai pas de mots pour dire l’Afrique », publié par Le Point Afrique le 15 novembre 2017, il écrit :

« Je n’ai pas l’arrogance qui consiste à vous dire où puiser l’avenir, la lumière et la force de regarder demain. Je ne sais pas non plus comment faire ni refaire l’histoire d’un continent. Je suis venu à Dakar pour comprendre et écouter… Ecouter l’élégance, le savoir et le savoir-faire des uns et des autres (…) ».

RodneySaintEloi@LePointAfrique15112017
Rodney Saint-Eloi, Le Point Afrique, 15-11-2017.

Parmi ses livres, figure Je suis la fille du baobab brûlé (Editions Mémoire d’encrier, 2015), un recueil de poème contenant ces vers :

Les rêves oubliés ne reviendront jamais
Un jour nous raconter leur passé
Les rêves oubliés ronflent
Dans une boîte abandonnée
Que les humains appellent joliment le temps

Pour en savoir plus sur lui et sa bibliographie : Mémoire d’encrier, qu’il dirige.

CS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s