Musique du samedi 23 mars 2019 : Salif Keïta

[Billet rattrapé.]

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

Parce que ce samedi 23 mars 2019 a été un de ces jours où, pour emprunter ses mots à Natalie Clifford Barney, « si je m’étais abonnée à l’humanité », je m’en serais désabonnée. Un jour de nouvelles horreurs au Mali, d’inqualifiables atrocités à Ogossagou, dans le centre de ce pays mien…

« La guerre, cette justification de la bêtise humaine.

Quelle que soit la sottise des pronostics, la réalité la dépassera. »

(Natalie Clifford Barney, « Pensées d’une Amazone », Editions Emile-Paul Frères, 1921)

Minnu bɔnɛ la u ni la, Ala ka u da yɔrɔ sumaya.
Ala ka dusu suma nɔgɔya u so mɔgɔw ni u teriw ye.
Ala ka an bɛ sɔn hakili ɲuman na, ka Mali ni Malidenw tanga.

Comme le chante Salif Keïta,

« I ɲɛ ji cɛ, don dɔ bɛ se… »

Extraits vidéo et audio de « The Best of Salif Keïta – The Golden Voice » à voir et écouter sur la page du billet musique du 14 juillet 2018.

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

C.S.

Un commentaire sur “Musique du samedi 23 mars 2019 : Salif Keïta

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s