« Montre-leur donc »…

DAKAR –

« O jeune femme noire à la belle coiffure
Montre-leur donc… »

par Martial Sinda,
dans « Awa, revue de la femme noire », novembre 1965, page 25.

CS22112017
Photo sur l’expo consacrée au magazine « Awa » à Dakar. (cs)

L’exposition consacrée à ce magazine féminin est à visiter jusqu’à janvier 2018 à Dakar, au Musée de la Femme Henriette Bathily.

Voir « Mesdames, il faut lire ! » et Au Sénégal, hommage à « Awa ».

Martial Sinda est un poète congolais (République du Congo), le « premier poète de l’Afrique équatoriale française » selon son fils, également poète et professeur de Lettres, Thierry Sinda, dans ce texte publié sur Africultures le 22 juin 2005. Plutôt « un des premiers poètes congolais » édités mi-1950, avec Tchicaya U Tam’si, d’après Omer Massem, lui-même favori des Muses, enseignant et critique littéraire.

Coumba Sylla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s