Lecture du vendredi 16 août 2019 : Charles Exbrayat

Livre également édité sous le titre de « Cet imbécile de Rimoldi ».

La maison d’édition Librairie des Champs-Elysées est devenue Les Editions du Masque.

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

A propos de l’auteur…

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

*****

Extraits

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

« Quand on n’est pas heureux »…

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

Et elle vous avait choisi ?

– C’est ce qu’elle m’a dit, monsieur le Président.

– Il lui a donc suffi de vous voir pour deviner en vous l’homme de sa vie ?

– C’est ce qu’elle m’a dit, monsieur le Président.

– Et cela ne vous a pas paru… étrange ?

– Quand on n’est pas heureux, monsieur le Président, on ne se pose pas ce genre de question.

(Charles Exbrayat, « Cet imbécile de Ludovic »)

¤¤¤

Futur inconnu

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

« Si l’on connaissait l’avenir, personne ne commettrait d’erreur. »

(Charles Exbrayat, « Cet imbécile de Ludovic »)

¤¤¤

« Rien n’est vrai, rien n’est faux » sans preuve

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

On ne croit à la volonté de mourir des suicidés que lorsqu’ils sont morts. Il y aura toujours quelqu’un pour dire que vous m’avez joué la comédie afin de me persuader de votre innocence.

– Mais c’est faux !

– Rien n’est vrai, rien n’est faux, si on ne le prouve faux ou vrai.

(Charles Exbrayat, « Cet imbécile de Ludovic »)

¤¤¤

La capacité de « comprendre la misère des autres »

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Alors, venez chez moi.

– Chez vous ?

– Je suis célibataire et je vis avec ma soeur Edith.

– Mais… elle ne voudra pas me garder chez elle. Je ne suis pas un homme recommandable… du moins pour l’instant.

– Edith fera ce que je lui dirai de faire ; au surplus, elle est mieux que quiconque à même de comprendre la misère des autres…

– Parce qu’elle a été malheureuse, elle aussi ?

– Parce qu’elle est malheureuse, Centallo.

(Charles Exbrayat, « Cet imbécile de Ludovic »)

¤¤¤

Armés pour affronter les ennuis

CS16082019-016

– Pensez-vous qu’il y en ait qui se trouvent à leur aise dans les ennuis ?

– Non, sans doute, mais certains sont moralement mieux armés pour se défendre.

(Charles Exbrayat, « Cet imbécile de Ludovic »)

¤¤¤

Difficile, de « suivre (son) chemin tranquillement » dans la vie

CS16082019-017

– … je ne demandais rien d’autre que de suivre mon chemin tranquillement, discrètement, sans faire de tort à personne.

– C’est un souhait beaucoup plus difficile à réaliser qu’on ne se l’imagine ordinairement.

(Charles Exbrayat, « Cet imbécile de Ludovic »)

¤¤¤

Amour ne rime pas avec sagesse

CS16082019-019

« … mais si l’on suivait les voies de la sagesse, l’amour aurait tôt fait de disparaître de la surface de la terre. »

(Charles Exbrayat, « Cet imbécile de Ludovic »)

¤¤¤

Triste, de devoir payer les fautes d’autres

CS16082019-021

« … le plus triste n’est pas que nous payions durement les fautes que nous avons commises, mais que d’autres innocents soient obligés de les payer avec nous. »

(Charles Exbrayat, « Cet imbécile de Ludovic »)

¤¤¤

Coumba Sylla

@ Dakar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s