Lectures du vendredi 12 octobre 2018

Il existe plusieurs variantes orthographiques : « Jalal » ou « Djalal », « od-dîn » ou « ad-dîn » ou encore « el-dîn », entre autres.

CS12102018-002
(Photo : Coumba Sylla)
CS12102018-003
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

CS12102018-004
(Photo : Coumba Sylla)
CS12102018-005
(Photo : Coumba Sylla)

*****

EXTRAITS

CS12102018-006
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Ame

« Dans ton âme il y a une âme

Cherche-la !

Dans le mont de ton corps, une perle

Trouve-la !

O soufi qui avance

Si tu cherches

Ne cherche pas hors de toi

En toi, cherche cela ! »

(Jalal al-dîn Rûmî, « La religion de l’amour »)

CS12102018-007
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Imaginaire

« Dans l’esprit, l’imaginaire

Est comme rien

Mais toi, vois comme l’imaginaire

Fait se mouvoir un monde :

Leurs paix et leurs guerres

Se fondent sur l’imaginaire

Leur gloire comme leur misère

Viennent de l’imaginaire

Mais les imaginaires

Qui sont les pièges des saints

Sont les images des beautés

Qui ornent le jardin de Dieu »

(Jalal al-dîn Rûmî, « La religion de l’amour »)

CS12102018-008
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Amour

« Bien que les mots qu’on dit

Eclaircissent les choses

L’amour pourtant

Sans parole est plus clair

Alors que la plume

Se pressait pour écrire

Arrivée à l’amour

En deux elle s’est brisée

Voulant définir, la raison

Comme un âne

S’endormit dans la boue

Seul l’amour peut dire

Ce que c’est que l’amour »

(Jalal al-dîn Rûmî, « La religion de l’amour »)

CS12102018-009
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Promesses

« Oui, les promesses vraies

Sont si douces à entendre

Quand les fausses promesses

Ne font que croître l’angoisse

Les promesses des magnanimes

Sont un trésor en marche

Quand les promesses des êtres vils

Ne sont que du chagrin en chemin »

(Jalal al-dîn Rûmî, « La religion de l’amour »)

CS12102018-010
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

CS12102018-011
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Sandwich à la fumée de barbecue

« La tendresse est, par les temps qui courent, une façon comme une autre de manger son pain nu face à la fumée des barbecues ; si ça ne nourrit pas son homme, ça l’aide à tenir. »

(Yasmina Khadra, « Qu’attendent les singes »)

CS12102018-012
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

En résumé, chut !

– Tu connais Shiva ?

– Qui est-ce ?

– Une déesse hindoue.

– Je ne vois pas le rapport.

– J’y arrive… Shiva disait que, lorsque le vent souffle dans les arbres, il dérange les feuilles sur les branches et ça rend nerveux les oiseaux.

– Et alors ?

– Ce que j’essaye de te dire, bonhomme, est que même si tu ne souffles pas dans les arbres, tu me soûles.

(Yasmina Khadra, « Qu’attendent les singes »)

CS12102018-013
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Machistes à la carapace cadenassée

« Le machisme a la peau aussi dure qu’une carapace et aussi verrouillée qu’une camisole. A la longue, ça use, et on fait avec. En Algérie, un adage atteste que les têtes de mule viennent souvent à bout des durs à cuire. Nora le constate à ses dépens tous les jours. Elle a beau engueuler, consigner, mettre à pied et verbaliser, elle ne fait que rendre la récidive plus hardie. (…) Chaque propos déplacé est intentionnel. Il s’inscrit dans une forme de harcèlement psychologique savamment calibré. »

(Yasmina Khadra, « Qu’attendent les singes »)

CS12102018-014
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

« Donner à Dieu Sa part »

– Vous vous êtes remis à boire ?

– Je vais me gêner.

– Vous ne devriez pas.

– Et pourquoi donc ?

– Vous revenez de La Mecque, purifié, lavé de tout. Le Seigneur…

– Il faut donner à Dieu Sa part et garder le reste pour soi.

(Yasmina Khadra, « Qu’attendent les singes »)

CS12102018-015
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Humiliation dévastatrice

« Personne ne survit vraiment à l’humiliation, Eddie. Personne, pas même les moins que rien. Nous avons tous, enfouie pour certains, à fleur de peau pour les autres, cette chose qui nous singularise et qu’on appelle vulgairement l’orgueil. C’est un peu notre boîte de Pandore. Il suffit de le provoquer pour déclencher un désastre. »

(Yasmina Khadra, « Qu’attendent les singes »)

CS12102018-016
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

CS12102018-017
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Coumba Sylla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s