Lecture du vendredi 7 juin 2019 : Sembène Ousmane

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

A propos de l’auteur

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

Sembène Ousmane est décédé en juin 2007. Il fut aussi cinéaste et un des fondateurs du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui se tient tous les deux ans au Burkina Faso.

*****

Extraits

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Attention, Sénégalais purement imaginaires dans ce livre

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

« Ce présent ouvrage ne veut être pris pour autre chose qu’un travail d’imagination.

(…)

Ces femmes et hommes de notre cher SUNUGAL – Sénégal – sont au-dessus des médiocres types campés dans ce livre. Je ne pardonnerai (jamais) à une lectrice, un lecteur, toute comparaison, toute allusion même furtive entre +ces personnages inventés+ et nos vaillants concitoyens, dévoués à notre avenir jusqu’à leur mort (d’une manière ou d’une autre). Et n’hésiterai pas à recourir à nos lois (qui sont justes et équitables). »

(Sembène Ousmane, « Avertissement de l’auteur » dans « Le dernier de l’Empire »)

¤¤¤

Séduction par la mise ou par l’argent ?

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

« Mam Lat Soukabé portait un complet en tergal soyeux, ultraléger, acheté dans la Cinquième Avenue à New York, une chemise en soie des Indes, une cravate rayée sur fond jaune, des chaussures à semelles compensées pour se donner de la taille. Il se teignait les cheveux et, par coquetterie, laissait blanchir quelques poils de la moustache, taillée en croissant de lune. On ne savait pas s’il devait ses innombrables conquêtes féminines aux soins donnés à sa mise, ou sa position d’Argentier du pays. »

(Sembène Ousmane, « Le dernier de l’Empire »)

¤¤¤

Tous sous surveillance

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Quel rapport peut-il y avoir entre notre pays et les terroristes ?

– Je ne sais pas. Peut-être que l’Intérieur [le ministre de l’Intérieur] peut répondre à cette question !

– Quoi ! Chaque responsable d’un parti d’opposition, légal ou non, est sous surveillance J’ai vérifié moi-même les entrées et les sorties des nationaux comme des étrangers. Toutes les communications sont sur table d’écoute. Les dépêches des journalistes et agences de presse sont discrètement contrôlées pour éviter les fuites.

(Sembène Ousmane, « Le dernier de l’Empire »)

¤¤¤

Privilège de l’âge et de l’expérience

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Cheikh, nous bavardons en toute amitié, et voilà que tu m’offenses. Tu manques de plus en plus de pondération. Généralement, en Afrique, avec l’âge, on acquiert de la sagesse.

– Léon, l’âge et l’expérience me donnent le privilège de ne plus prendre certaines précautions ou d’user de ruse pour dire à un ami la vérité. Et surtout lorsqu’on me consulte.

(Sembène Ousmane, « Le dernier de l’Empire »)

¤¤¤

Attraction du « trône » présidentiel

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

« … Daouda revenait à chaque pas vers le fauteuil présidentiel, le +trône+ comme tout le monde l’avait surnommé. Il l’examinait sous tous les angles, suivait chaque ligne des sculptures. Il ne s’était jamais assis dessus, même lorsqu’il remplaçait le président.

Ce trône en bois ékoumé était sculpté de motifs et de symboles légendaires, appartenant aux diverses ethnies du continent. La masse reposait sur quatre pieds qui portaient le masque plein de dignité d’un Ibibio-barbu ; les accoudoirs étaient renforcés par deux tyi-warra en ébène ; sur le dossier, faces interne et externe, un léopard souplement étendu, les crocs menaçants, se tenait prêt à bondir sur sa proie.

Daouda découvrait pour la première fois le trône. Il en était fasciné, comme attiré par une puissance surnaturelle. Il s’en approcha, timidement. Le coussin en soie de Cachemire, brodé main, le charma. Il avança son bras pour tâter l’étoffe. Les battements de son coeur doublaient de rythme. Un flux de sang tiède monta de ses doigts et parcourut son bras. Lorsque son majeur explora les coutures, l’afflux de son sang se fit plus rapide, glacial, saisissant. Tout son corps en était imprégné. Brûlé, il retira sa main, haletant. Il promena des yeux craintifs, sur les murs, les replis des rideaux, les masques et les statuettes. Il était persuadé que quelqu’un l’épiait. Il tourna sur ses talons. Personne en vue ! Mais la sensation demeurait en lui. »

(Sembène Ousmane, « Le dernier de l’Empire »)

¤¤¤

L’Europe ? Non, merci !

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

« L’Europe n’a aucun pouvoir attractif sur nous. Pas plus qu’un autre pays. »

(Sembène Ousmane, « Le dernier de l’Empire »)

¤¤¤

Sois toi-même en public

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Ne fais pas plaisir à autrui.

« Signification : si tu ne peux pas exprimer en public ce que tu penses toi-même, ne prends pas la parole. »

(Sembène Ousmane, « Le dernier de l’Empire »)

¤¤¤

Kad l’agencier

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Est-ce que l’Agence de Presse européenne a un représentant accrédité ?

– Oui. Un des leurs, Kad, a téléphoné trois fois.

– Tu l’as reçu ?

– Non, Monsieur.

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

– Tu as la dépêche ?

– Oui, il faudrait expulser cette agence… Figure-toi que Kad travaille pour cette agence.

– Kad est sénégalais !

– Il ne me plaît pas, ce blanc-bec.

– Tu n’es pas le seul, si cela peut te consoler ! La nouvelle a été envoyée de l’étranger.

(Sembène Ousmane, « Le dernier de l’Empire »)

[Cet agencier me rappelle quelqu’un. Un Sénégalais intègre, travaillant dans les années 1970-1980 (jusqu’aux années 2000) pour une agence de presse européenne à Dakar… Hmm… Ils ne sont pas 150. Et un dont le prénom commencerait par Kad… hmm… je n’en vois qu’un. Mais si je persiste dans cette voie, je m’expose à un courroux et une plainte sembéniens d’outre-tombe. Alors, je vais en rester là. 🙂]

¤¤¤

(Photo : Coumba Sylla)
(Photo : Coumba Sylla)

¤¤¤

Coumba Sylla

@ Dakar

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s