Adieu, Abdoulaye Bah [actualisé]

DAKAR – Abdoulaye Bah, journaliste guinéen travaillant à GuinéeNews et collaborant avec des médias et confrères hors de son pays, nous a quittés.

Funeste nouvelle annoncée par un communiqué du gouvernement guinéen.

CS18062018-002

Funeste nouvelle confirmée par des connaissances communes : Alimou Sow, Mouctar Bah – j’imagine leur douleur incommensurable. Et les articles de son média, GuinéeNews, saluant notamment « un des journalistes guinéens les plus talentueux et les plus prolifiques ».

CS18062018-003
Tweet d’Alimou Sow le 18 juin 2018.
CS18062018-004
Capture d’un article de GuinéeNews.

Abdoulaye Bah est donc décédé dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 juin 2018 des suites de blessures consécutives à un accident de la route.

Il sera inhumé le vendredi 22 juin 2018 à Dinguiraye, dans la région de Faranah.

CS18062018-005

Toutes mes condoléances à ses familles – de sang, d’alliance, de coeur – , à ses employeurs, au monde de la presse en Guinée et au-delà, à tous ceux qui l’ont connu et apprécié.

Etre journaliste en Guinée relève, pour certains confrères, du sacerdoce. Elections et manifestations (Dieu sait qu’elles ont souvent été violentes dans ce pays), Ebola, sports (et le foot, qui chargeait sa voix de passion), culture (ah, ce magazine sur les Ballets africains de Guinée !) : Abdoulaye Bah était disponible, humble. Toujours courtois, malgré la pression, l’exigence, l’urgence des sollicitations. Le sourire toujours « audible ».

C’était un bonheur de travailler avec Abdoulaye Bah.

Il me manquera le bonheur de te connaître « en vrai-vrai », cher Abdoulaye. Ce fut un honneur  de l’avoir fait par la magie du téléphone et des e-mails.

Ce soir, je repense à ces mots, récemment relus, mis par Boubacar Boris Diop dans la bouche du vieux Siméon – quel homme sage ! – dans « Murambi, le livre des ossements ».

« Notre existence est brève, elle est un chapelet d’illusions qui crèvent comme de petites bulles dans nos entrailles. Nous ne savons même pas à quel jeu elle joue avec nous, la vie, mais nous n’avons rien d’autre. C’est la seule chose à peu près certaine sur cette Terre. »

CS18062018-006
(Photo : Coumba Sylla)

Ce soir, je repense à cette musique qui m’émeut alors que je n’en comprends pas un traître mot (pas encore : apprendre le swahili fait partie des choses que j’aimerais faire avant le grand départ, je devrais peut-être m’y atteler…). : « Baadaye », par Amos & Josh avec Rabbit King Kaka, en hommage aux gens « que nous avons perdus en cours de route ».

Bon voyage, cher Abdoulaye.

Hakɛ to. Ala ka i da yɔrɔ suma. Repose en paix.

Coumba Sylla

ACTUALISATION

Comme annoncé, Abdoulaye Bah a été inhumé ce vendredi 22 juin 2018 à Dinguiraye, selon plusieurs médias guinéens dont Aminata.com et MosaïqueGuinée.com.

Plusieurs hommages ont été publiés par GuinéeNews, qui a également diffusé via Facebook une vidéo en direct des obsèques.

C.S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s