« Et la boue sommeille en chacun de nous » – Bottey Zadi Zaourou

« Il n’existe pas de citadelle imprenable
Là où l’on peut faire monter un mulet chargé d’or
L’homme est l’homme
Et la boue sommeille en chacun de nous. »

CS02052018-002
(Photo : Coumba Sylla)

Bottey Zadi Zaourou, « Nature humaine » dans « Les quatrains du dégoût », Editions CEDA/NEI, 2008.

Bottey est un prénom d’emprunt de l’écrivain ivoirien Bernard Zadi Zaourou, qui a également publié des textes sous le pseudonyme de Bottey Moum Koussa.

CS02052018-003
(Photo : Coumba Sylla)

 

A toutes fins utiles…

« Bernard Zadi Zaourou (1938-2012) » par Raschi Nataša, Présence Africaine, 2011/2 (n° 184).  

« Profondément artiste et éminemment linguiste, Zadi a traité la langue pour ce qu’elle est : une structure ouverte et dynamique, vive et changeante, en réorganisation permanente. »

C.S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s