Écrire pour mieux imaginer

« Ecrire pour mieux s’évader », « mieux respirer », « mieux imaginer » par Mam’zelle Colibri (Lorraine Jeanne)

Mam’zelle Colibri

Écrire pour mieux s’évader
Sur les rivages sans limites
D’une mer de possibilités
Emplie de pensées qui vont vite.

Écrire pour mieux respirer
Dans un monde qui s’effrite.
Bientôt l’ours polaire affamé
Disparaîtra de façon « fortuite ».

Écrire pour mieux imaginer
Une fin heureuse, ensuite,
À ce monde automatisé
Où l’argent promets la réussite.


Pssst… si vous voulez me suivre, je suis sur FacebookTwitter et Instagram !

Voir l’article original